Loading
Mar 2, 2016

Jean-Pierre Clavier

Tribune libre

Le Directeur du Master 2 Droit de la propriété intellectuelle et abonné de La Beaujoire est l’auteur de la proposition de loi relative à la représentation des supporters dans les clubs professionnels et instances nationales qui devrait voir le jour en cette veille d’Euro 2016.

C’est en 2012, à l’occasion d’un colloque sur l’actionnariat populaire organisé par À la nantaise à la fac de Droit, que Jean-Pierre Clavier croise la route « des amoureux du FC Nantes ». Attaché aux Canaris depuis qu’il est gamin, le juriste fait son curieux. « J’espérais qu’il ne s’agissait pas d’une réunion d’excités ». Visiblement non, car aujourd’hui, il est un des administrateurs de l’association donnant des boutons à Waldemar Kita, big boss des jaunes et verts.
« À l’époque, le club était dans une situation difficile et je ne m’identifiais pas forcément à la cause des supporters. Je ne me sentais pas concerné. Et puis, je me suis rendu compte qu’À la nantaise faisait la promotion de valeurs liées au FC Nantes, à la ville. Dès lors, j’ai davantage vibré ». Jusqu’à rédiger une loi visant à « faire bouger les lignes » afin de donner une place aux supporters au sein des instances dirigeantes et des clubs. L’idée est simple : « que tout le monde puisse se parler ». Et qu’en filigrane, les supporters ne soient plus considérés uniquement comme « des voyous, mais des personnes attachées à une histoire, à un patrimoine ».
Pas de bol, Noël Le Graët, président de la Fédération Française de Football, et Frédéric Thiriez, président moustachu de Ligue de Football Professionnel, ne se montrent pas très chauds. « Le Graët ne voulait pas entendre parler de ça. Le rendez-vous a duré vingt minutes et il s’est barré. Il voyait comme une agression de notre part de vouloir faire la promotion d’un tel mouvement. C’était navrant. Avec Thiriez, le résultat a été le même, mais avec les formes ». Seul Thierry Braillard, secrétaire d’État aux Sports, a écouté. « Cette cause le touchait ».
Aujourd’hui, le projet de loi soutenu par le député vert François de Rugy «  a agrégé beaucoup de parlementaires de façon transversale ». Lire, non partisane ! Et ce même si aujourd’hui, cette loi se retrouve dans le même sac que le fichage des supporters jugés sensibles par les clubs. « Le gouvernement donne à voir qu’il ne part pas seulement sur un texte répressif. Malgré tout, il est dommage que notre proposition soit associée à cette dimension qui n’est pas la nôtre ». Jean-Pierre Clavier sort le carton jaune tout en ayant conscience que l’Euro 2016 pointe le bout de son nez en juin prochain. D’ici-là, le FC Nantes jouera peut-être l’Europe. Mais ça, c’est une autre histoire sur laquelle cet abonné de la Tribune Océane ne se prononce pas. Jean-Pierre Clavier est juriste. Pas devin !

Le 2 mars 2016

Par Arnaud Bénureau
Photo Gregg Bréhin
Share on FacebookTweet about this on Twitter